Activités

    Tout afficher | Tout replier  

    Définition de la pratique

    Le pratiquant de stand-up paddle (SUP) se tient debout sur une planche et se déplace sur l'eau en ramant avec une pagaie (paddle). Les planches de SUP ressemblent à des surfs surdimensionnés. Les dimensions généreuses des planches de stand up permettent au pratiquant de tenir debout sur sa planche à l'arrêt.
    Sont considérés comme engin de plage : les SUP de moins de 11'6 en tant qu'embarcation de moins de 3,50 m, propulsée exclusivement par l'énergie humaine et les SUP gonflables constitués d'une seule chambre à air.

     

     

    Conseils pratiques

    La bande des 300 m est réglementée par le maire et des consignes spécifiques peuvent être prises, en particulier l'été. Se renseigner au poste de secours. Au-delà des 300 m et jusqu'à 2 milles d'un abri votre SUP doit être rigide et faire plus de 11’6, de plus, un équipement de sécurité basique est obligatoire.

    • Je ne pratique jamais seul si je suis débutant. Plus de renseignements auprès des clubs

    • Je vérifie que la zone de pratique soit adaptée à mon niveau.

    • Je navigue uniquement de jour et ne pratique pas par temps d'orage.

    • J’informe mon entourage de l’endroit où je vais pratiquer.

    • Je pense à attacher mon cordon de sécurité (leash).

    • Je tiens compte des conditions climatiques :

      • je consulte la météo avant partir en mer qui peut rapidement évoluer

      • je suis vigilant à la force et la direction du vent. Le vent de terre a tendance à m’éloigner vers le large. De manière générale, si je débute, je ne pratique pas mon activité lorsque les vents dépassent les 23 km/h (force 3)

      • je fais attention aux coefficients et aux heures de marée qui sont de bons indicateurs du sens et de la force du courant.

    • Si je pratique dans les vagues, je deviens un surfeur et j’applique la réglementation en vigueur de la Fédération Française de Surf

    Abri : tout endroit de la côte que l’engin et le pratiquant peuvent aborder, sur lequel ils peuvent trouver refuge et d’où ils peuvent repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment.
     

     

    Aller à la plage :   

    Réglementation par plage

    Toute activité nautique est interdite dans les zones de baignades surveillées.

    Ces informations figurent à titre indicatif et constituent une version simplifiée de la réglementation. Nous vous invitons à consulter les arrêtés municipaux affichés près des postes de secours ou dans les mairies.

    Plage de Mus de Loup

    Autorisé toute l'année.

    Plage de la Cèpe

    Autorisé toute l'année.

    Plage du Galon d’Or

    Autorisé en dehors des zones de baignade surveillées.

    Plage de l'Embellie

    Autorisé toute l'année.

    Plage de la Pointe Espagnole

    Autorisé en dehors des zones de baignade surveillées.

      ATTENTION zone dangereuse avec présence de grosses vagues et de courant fort.

    Plage de la Bouverie

    Autorisé en dehors des zones de baignade surveillées.

      ATTENTION zone dangereuse avec présence de grosses vagues et de courant fort.

    Plage du Vieux Phare

    Autorisé toute l'année.

      ATTENTION zone dangereuse avec présence de grosses vagues et de courant fort.

    Plage du Phare de la Coubre

    Autorisé en dehors des zones de baignade surveillées.

      ATTENTION zone dangereuse avec présence de grosses vagues et de courant fort.

    Plage de Bonne Anse

    Autorisé toute l'année en dehors des chenaux.

    Plage de La Palmyre

    Autorisé en dehors des zones de baignade surveillées.

    Plage de la Grande Côte

    Autorisé en dehors des zones de baignade surveillées.

    Plage de la Grande Côte

    Autorisé en dehors des zones de baignade surveillées en respectant une zone tampon de 100 m de part et d'autre des blockhaus.

    Plage du Concié

     

    Plage du Platin

    Interdit toute l'année.

    Plage du Bureau

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage de Nauzan

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage de Nauzan

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation (situé sur la commune de Saint‑Palais‑sur‑Mer).

    Plage du Conseil

     

    Plage de Saint-Sordelin

     

    Plage de Gilet

     

    Plage de Pontaillac

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage du Pigeonnier

    • Autorisé avant 10h et après 20h entre le 1er juin et 30 septembre.
    • Autorisé toute la journée du 1er octobre au 31 mai.

    Plage du Chay

    • Autorisé avant 10h et après 20h entre le 1er juin et 30 septembre.
    • Autorisé toute la journée du 1er octobre au 31 mai.

    Plage de Foncillon

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage de la Grande Conche

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation (port N°2 et Vallières).

    Plage de Vallières

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage du Port

     

    Plage de Saint Georges

    • Autorisé entre le 15 juin et le 15 septembre au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.
    • Le reste de l’année la pratique est autorisée sans restrictions particulières.

    Plage du Concheau de Suzac

     

    Plage de Suzac

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage de l’Arnèche

     

    Plage des Vergnes

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage des Nonnes

    Autorisé au-delà de la bande des 300 m en utilisant les chenaux de navigation.

    Plage de Cadet